Version classique du site
Logo du Cabinet ARC, spécialiste du recouvrement de créances

Votre argent n'a pas de temps à perdre
       Des juristes d'affaires experts en recouvrement de créances

Nous contacter par téléphone + 33 (0)1 46 03 07 07
Intranet
Client
Témoignage de Filtral au sujet du C abinet de recouvrement ARC

Filtral France
Métier : Grossiste en produits optiques, leader sur le marché de la grande distribution

Siège social : Bois-le-Roi
Groupe UVEX

Filtral France

Recouvrement de créances au pays du soleil levant

Olivier Nosal – PDG, FILTRAL:

Comment recouvrer 80 000 euros quand tout vous sépare, huit heures de décalage horaire, des milliers de kilomètres et un désaccord sur l’application du contrat, tout en maintenant la qualité du lien commercial ? Un exercice d’équilibriste relaté par Olivier Nosal, Directeur de Filtral France.

Votre dossier cumulait les difficultés ?

Olivier Nosal : Il était complexe. En dehors des contraintes purement factuelles liées à la langue et au décalage horaire, mon client m’opposait un litige dans l’application du contrat. Pourtant toute poursuite judiciaire était exclue, les coûts d’un avocat au Japon sont prohibitifs, surtout je voulais préserver notre relation commerciale.
Après quelques tentatives, j’ai décidé de confier le dossier au Cabinet Arc. J’avais besoin d’une approche juridique, d’une société à même de se pencher sur le fond des contrats. Je savais aussi que l’intervention d’un cabinet d’affaires aurait un impact psychologique beaucoup plus important.

Comment s’est déroulée la procédure ?

O. N. : Le dossier a été confié à une spécialiste du recouvrement international. Il était nécessaire d’avoir un interlocuteur ayant une connaissance de l’environnement juridique et culturel du Japon. Les codes relationnels sont très différents là-bas, il faut être diplomate, conciliant, tout en sachant faire preuve de fermeté. La négociation a été longue et délicate. Le cabinet a assuré un suivi quasi-quotidien du dossier. J’accédais à un compte-rendu des progrès sur mon extranet client.

Au-delà des aspects juridiques, quel rôle joue la négociation ?

O. N. : Le Cabinet Arc a joué un véritable rôle d’intermédiation entre nous. Il a négocié les termes de notre transaction, un exercice qui finit habituellement devant les tribunaux dans des affaires de ce type. Au total, j’ai pu récupérer la quasi-totalité de la somme en négociant un échéancier des paiements raisonnable. Surtout, nous avons maintenu des relations d’affaires.
«Les codes relationnels sont très différents au Japon, il faut être diplomate, conciliant, tout en sachant faire preuve de fermeté.»