Version classique du site
Logo du Cabinet ARC, spécialiste du recouvrement de créances

Votre argent n'a pas de temps à perdre
       Des juristes d'affaires experts en recouvrement de créances

Nous contacter par téléphone + 33 (0)1 46 03 07 07
Intranet
Client
L'avis de l'entreprise Ingenico sur le Cabinet de recouvrement de créances ARC

Ingenico
Métier : Fournisseur de solutions de paiement et de transactions sécurisées

Siège social : Neuilly-sur-Seine
Implantations du groupe : 28 pays
Effectif : 1.300 personnes
CA : 490 M€

Ingenico

Sécuriser les ventes grâce au droit des sûretés !

Groupe multinational leader sur le marché des solutions de paiement et de transactions sécurisées, Ingenico est une société qui livre chaque année plus de 2 millions de terminaux dans le monde. Retour sur les principales avancées du droit des sûretés avec Philippe Mc Vean, Trésorier & Credit manager Groupe.

Philippe Mc Vean – Trésorier & Credit manager, INGENICO :

Quel est l’intérêt pour un créancier d’avoir recours au droit des sûretés ?

Philippe Mc Vean : Une société titulaire de sûretés bénéficie d’un droit préférentiel par rapport aux autres créanciers, ce qui constitue un réel privilège. Le droit des sûretés permet notamment de pallier à l’incertitude des moyens d’exécution forcée qui ne sont pas toujours efficaces en cas de défaillance du débiteur. L’expertise du Cabinet ARC peut s’avérer très utile dans le conseil pour la mise en place de ses suretés.

Quels sont les avantages pour votre société d’être titulaire de gages ou de nantissements de fonds de commerce ou de créance ?

P.McV : Le gage n’est pas utilisé par notre société, car nous faisons fabriquer par nos sous-traitants les terminaux qui sont ensuite distribués à des partenaires bancaires ou des Distibuteurs. Nous procédons donc à la sécurisation des paiements en amont. En revanche, nous avons recours au nantissement pour les sociétés à faible surface financière. Lorsque nous ouvrons un compte client, nous vérifions sa solvabilité. Si cette dernière est peu satisfaisante, nous utilisons le nantissement, qui permet au client d’éviter une avance de cash. Mais le recours au nantissement n’est possible qu’avec nos partenaires français. Avec nos clients étrangers, les plus nombreux, nous devons trouver d’autres solutions : lettres de crédits irrécouvrables, stand- by letter, dépôts rémunérés, etc. Il faut savoir être inventif et innovant afin de trouver un juste équilibre entre le développement du CA et le risque subi par la société.

Êtes-vous satisfait des innovations apportées par la réforme du droit des sûretés ?

P.McV : La réforme du droit des sûretés va dans le bon sens. L’important est de continuer à sécuriser la relation commerciale afin de pouvoir développer le business dans les meilleures conditions.